En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Europe » Timbre surchargé de Bulgarie
 

Calendrier

Nos activités

Vidéos Membres

Revues gratuites

Les collections

Ephéméride

Mercredi 05 Oct. 2022

Bonne fête à toutes les

Fleur


C'était aussi un 05 Oct.
1944

De Gaulle signe l'ordonnance accordant le droit de vote aux femmes.


Né(e) un 05 Oct. 1975

Kate Elizabeth Winslet

Nouveautés du site

(depuis 14 jours)
Articles
Blog
Télécharger
Forum
04/10/2022 : S3524 - Nova Scotia
01/10/2022 : S3519 - Hindenburg
Articles
Blog
Télécharger
Forum
04/10/2022 : S3524 - Nova Scotia
01/10/2022 : S3519 - Hindenburg

Visiteurs

Map

Forum - Europe - Timbre surchargé de Bulgarie


Nombre de membres 97 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 

actif  Sujet n° 3369

le 06/08/2022 # 07:36
par Webmaster

Webmaster

Administrateur



v_bulgarie_prisonniers.jpg
Ce timbre de Bulgarie a été émis en 1920.L'original est de 1919 avec l'effigie du Roi Boris.En 1920 on a surchargé ces timbres avec la mention ЗА НАШИТѢ ПЛѢННИЦИ qui veut dire "Pour nos prisonniers".
 
Le Royaume de Bulgarie a participé à la Première Guerre mondiale aux côtés des Puissances centrales du 14 octobre 1915, date à laquelle le pays a déclaré la guerre à la Serbie, au 30 septembre 1918, date à laquelle l'armistice de Salonique est entré en vigueur.
 
Après les guerres balkaniques de 1912 et 1913, la Bulgarie est diplomatiquement isolée, entourée de voisins hostiles et privée du
soutien des grandes puissances. Un sentiment négatif se développe notamment en France et en Russie, dont les responsables rendent la Bulgarie responsable de la dissolution de la Ligue des Balkans, une alliance d'États balkaniques dirigée contre l'Empire ottoman. La défaite bulgare lors de la deuxième guerre balkanique en 1913 fait du revanchisme une priorité de la politique étrangère.
 
Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en juillet 1914, la Bulgarie, qui se remettait encore des dommages économiques et démographiques des guerres balkaniques, a déclaré sa neutralité. Sa situation stratégique et sa forte implantation militaire ont fait du pays un allié recherché par les deux coalitions belligérantes, mais ses aspirations territoriales régionales étaient difficiles à satisfaire car elles incluaient des revendications à l'égard de quatre pays des Balkans. À mesure que la guerre progressait, les puissances centrales que sont l'Autriche-Hongrie et l'Empire allemand étaient mieux placées pour répondre à ces demandes. La Bulgarie est entrée en guerre aux côtés des puissances centrales, envahissant la Serbie en octobre 1915.
 
Bien qu'étant la plus petite des puissances centrales, la Bulgarie a apporté une contribution essentielle à leur effort de guerre commun. Son entrée a annoncé la défaite de la Serbie, a contrecarré les objectifs de la Roumanie et a catalysé l'effort de guerre ottoman en fournissant une liaison terrestre et ferroviaire entre l'Allemagne et Istanbul, c'est-à-dire sur la Via Militaris.
 
Bien que le théâtre des Balkans ait connu des campagnes réussies de mouvements rapides par les puissances centrales en 1915 et 1916, le conflit s'est dégradé en une guerre de tranchées attritionnelle sur les fronts du nord et du sud de la Bulgarie après que la plupart des objectifs bulgares aient été satisfaits. Cette période de la guerre a encore plus endommagé l'économie, créant des problèmes d'approvisionnement et réduisant la santé et le moral des troupes bulgares. Malgré la réalisation de ses aspirations territoriales nationales, la Bulgarie n'a pas pu sortir de ce qui aurait été autrement une guerre réussie, ce qui a affaibli sa volonté de continuer à se battre. Ces tensions se sont intensifiées avec le temps et, en septembre 1918, les armées multinationales alliées basées en Grèce ont percé le front macédonien lors de l'offensive du Vardar. Une partie de l'armée bulgare s'est rapidement effondrée et une mutinerie ouverte a suivi, les troupes rebelles ayant proclamé une république à Radomir. Forcée de rechercher la paix, la Bulgarie a demandé un armistice aux Alliés le 24 septembre 1918, qu'elle a accepté cinq jours plus tard. Pour la deuxième fois en seulement cinq ans, la Bulgarie fait face à une catastrophe nationale. Le tsar Ferdinand Ier en assume la responsabilité et abdique en faveur de son fils Boris III le 3 octobre.Le traité de Neuilly de 1919 conclut officiellement la participation de la Bulgarie à la Première Guerre mondiale. Les stipulations comprennent la restitution de tous les territoires occupés, la cession de territoires supplémentaires et le paiement de lourdes réparations de guerre.
 
Diese Briefmarke von Bulgarien, wurde 1920 ausgegeben. Das Original stammt aus dem Jahr 1919 und zeigt das Bildnis von König Boris. Im Jahr 1920 wurden diese Briefmarken mit dem Vermerk ЗА НАШИТѢ ПЛѢННИЦИ überdruckt, was so viel wie "Für unsere Gefangenen" bedeutet.
 
Das Königreich Bulgarien nahm vom 14. Oktober 1915, als das Land Serbien den Krieg erklärte, bis zum 30. September 1918, als der Waffenstillstand von Thessaloniki in Kraft trat, an der Seite der Mittelmächte am Ersten Weltkrieg teil.
 
Nach den Balkankriegen von 1912 und 1913 war Bulgarien diplomatisch isoliert, von feindlichen Nachbarn umgeben und der Unterstützung der Großmächte beraubt. Insbesondere in Frankreich und Russland entwickelte sich eine negative Stimmung, deren Verantwortliche Bulgarien für die Auflösung des Balkanbundes, einer gegen das Osmanische Reich gerichteten Allianz von Balkanstaaten, verantwortlich machten. Die bulgarische Niederlage im zweiten Balkankrieg 1913 machte den Revanchismus zu einer außenpolitischen Priorität.
 
Als der Erste Weltkrieg im Juli 1914 ausbrach, erklärte Bulgarien, das sich noch von den wirtschaftlichen und demografischen Schäden der Balkankriege erholte, seine Neutralität. Seine strategische Lage und seine starke militärische Präsenz machten das Land zu einem begehrten Verbündeten für beide kriegführenden Koalitionen, doch seine regionalen Gebietsansprüche waren schwer zu erfüllen, da sie Ansprüche gegenüber vier Balkanstaaten beinhalteten. Mit dem Fortschreiten des Krieges waren die Mittelmächte Österreich-Ungarn und das Deutsche Reich besser in der Lage, diese Forderungen zu erfüllen. Bulgarien trat an der Seite der Mittelmächte in den Krieg ein und überfiel Serbien im Oktober 1915. Obwohl es die kleinste der Mittelmächte war, leistete Bulgarien einen wesentlichen Beitrag zu deren gemeinsamen Kriegsanstrengungen. Sein Eintritt kündigte die Niederlage Serbiens an, durchkreuzte die Ziele Rumäniens und katalysierte die osmanischen Kriegsanstrengungen, indem es eine Land- und Eisenbahnverbindung zwischen Deutschland und Istanbul, also auf der Via Militaris, bereitstellte.
 
Obwohl es auf dem Balkantheater 1915 und 1916 erfolgreiche Kampagnen der Mittelmächte mit schnellen Bewegungen gab, degradierte der Konflikt an der Nord- und Südfront Bulgariens zu einem attritionalen Grabenkrieg, nachdem die meisten bulgarischen Ziele erfüllt worden waren. Diese Phase des Krieges beschädigte die Wirtschaft noch mehr, führte zu Versorgungsproblemen und reduzierte die Gesundheit und Moral der bulgarischen Truppen. Trotz der Erfüllung seiner nationalen territorialen Bestrebungen konnte Bulgarien nicht aus dem, was ansonsten ein erfolgreicher Krieg gewesen wäre, hervorgehen, was seinen Willen, weiter zu kämpfen, schwächte. Diese Spannungen verstärkten sich mit der Zeit und im September 1918 durchbrachen die in Griechenland stationierten multinationalen Armeen der Alliierten im Rahmen der Vardar-Offensive die mazedonische Front. Ein Teil der bulgarischen Armee brach schnell zusammen und es folgte eine offene Meuterei, bei der die rebellischen Truppen in Radomir eine Republik ausriefen. Gezwungen, den Frieden zu suchen, bat Bulgarien die Alliierten am 24. September 1918 um einen Waffenstillstand, dem es fünf Tage später zustimmte. Zum zweiten Mal innerhalb von nur fünf Jahren sah sich Bulgarien einer nationalen Katastrophe gegenüber. Zar Ferdinand I. übernahm die Verantwortung und dankte am 3. Oktober zugunsten seines Sohnes Boris III. ab.
 
Der Vertrag von Neuilly von 1919 schloss Bulgariens Teilnahme am Ersten Weltkrieg offiziell ab. Zu den Festlegungen gehörten die Rückgabe aller besetzten Gebiete, die Abtretung weiterer Gebiete und die Zahlung hoher Kriegsreparationen.
 
This tamp of Bulgaria was issued in 1920. The original is from 1919 with the effigy of King Boris. In 1920 these stamps were overprinted with the words ЗА НАШИТѢ ПЛѢННИЦИ which means "For our prisoners".
 
The Kingdom of Bulgaria participated in World War I on the side of the Central Powers from October 14, 1915, when the country declared war on Serbia, to September 30, 1918, when the Salonika Armistice came into effect.
 
After the Balkan wars of 1912 and 1913, Bulgaria was diplomatically isolated, surrounded by hostile neighbors and deprived of the support of the great powers. Negative sentiment developed especially in France and Russia, whose officials blamed Bulgaria for the dissolution of the Balkan League, an alliance of Balkan states directed against the Ottoman Empire. The Bulgarian defeat in the Second Balkan War in 1913 made revanchism a foreign policy priority.
 
When World War I broke out in July 1914, Bulgaria, still recovering from the economic and demographic damage of the Balkan Wars, declared its neutrality. Its strategic location and strong military presence made the country a sought-after ally for both warring coalitions, but its regional territorial aspirations were difficult to satisfy because they included claims on four Balkan countries. As the war progressed, the central powers of Austria-Hungary and the German Empire were better placed to meet these demands. Bulgaria entered the war alongside the Central Powers, invading Serbia in October 1915.
 
Although the smallest of the Central Powers, Bulgaria made a vital contribution to their joint war effort. Its entry heralded the defeat of Serbia, thwarted Romanian objectives, and catalyzed the Ottoman war effort by providing a land and rail link between Germany and Istanbul, i.e., on the Via Militaris.Although the Balkan theater saw successful campaigns of rapid movement by the Central Powers in 1915 and 1916, the conflict degraded into attritional trench warfare on Bulgaria's northern and southern fronts after most Bulgarian objectives had been met. This period of the war further damaged the economy, creating supply problems and reducing the health and morale of Bulgarian troops. Despite the realization of its national territorial aspirations, Bulgaria was unable to emerge from what would otherwise have been a successful war, which weakened its resolve to continue fighting. These tensions intensified over time, and in September 1918 the Allied multinational armies based in Greece broke through the Macedonian front in the Vardar offensive. Part of the Bulgarian army quickly collapsed and an open mutiny followed, with rebel troops proclaiming a republic at Radomir. Forced to seek peace, Bulgaria asked the Allies for an armistice on September 24, 1918, which it accepted five days later. For the second time in only five years, Bulgaria faced a national catastrophe. Czar Ferdinand I assumed responsibility and abdicated in favor of his son Boris III on October 3.The Treaty of Neuilly of 1919 officially concluded Bulgaria's participation in World War I. Stipulations included the return of the country's territory to the Allies. The stipulations include the return of all occupied territories, the transfer of additional territories and the payment of heavy war reparations.
Sources : Personnelles et Wikipédia
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum  



Informations légales

Vous êtes sur le site officiel du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim.
Association inscrite au registre des associations du Tribunal d'Instance de SAVERNE (droit local 1900).
 
Les conditions d'utilisation du site.
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes. Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. CNIL - Dispense n° 6 - Délibération n° 2005-284 du 22 novembre 2005 décidant la dispense de déclaration des sites web diffusant ou collectant des données à caractère personnel mis en œuvre par des particuliers dans le cadre d'une activité exclusivement personnelle.
   
Remarque importante:
Pour devenir membre sur le site des philatélistes de Truchtersheim, il y a une condition. Il faut être membre du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim. Exceptionnellement, vous pouvez vous inscrire en tant que membre du Forum, toute autre demande sera refusée, si vous voulez y adhérer cliquer ici:
                                                                                                                                                                                     stelecharger_70854.gif
firefox.png
Si vous avez des problèmes d'affichage sous Internet Explorer 11.
Je vous conseille d'utiliser Firefox de Mozilla.

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  1917429 visiteurs
  36 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 97 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
6 Abonnés
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Europe » Timbre surchargé de Bulgarie
 
 
. . : : Le site du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim : : . . 
( www.philatelietruchtersheim.fr ) est hébergé sur un serveur OVH